Voyager aux États-Unis avec des animaux de compagnie ou d’assistance

Publié: Nov 20, 2021, Édité: Nov 20, 2021 | Mots clés: Animaux domestiques, Sécurité aérienne

Qu’il s’agisse d’animaux d’assistance ou de soutien émotionnel, voyager avec un compagnon à fourrure aux États-Unis peut s’avérer difficile. Si vous l’envisagez, commencez par prendre contact avec votre vétérinaire afin de vous assurer que votre animal satisfait aux exigences de l’administration américaine et que son état de santé est compatible avec un voyage en avion. Il pourrait notamment s’avérer nécessaire de pratiquer des analyses de sang et de mettre à jour ses vaccins ou les informations de sa puce électronique.

Animaux de compagnie et d’assistance

Les États-Unis ont été parmi les premiers à reconnaître et à autoriser les animaux de soutien émotionnel sur les lignes aériennes, dans les limites des règles et règlements en vigueur. Les animaux d’assistance peuvent également voyager avec des personnes souffrant de surdité, de déficience visuelle, d’un handicap ou d’épilepsie. Cette disposition a permis aux propriétaires d’animaux de compagnie d’embarquer avec de petits chats et chiens pouvant être transportés dans des paniers spéciaux qui se glissent sous le siège de la cabine. Sachez cependant que toutes les compagnies aériennes n’autorisent pas le transport des animaux en cabine. Dans certains cas, votre animal devra voyager dans une soute ventilée et chauffée.

Modifications de la règlementation américaine

Suite à une série de demandes concernant des dindes, des araignées ou encore des serpents, en début d’année, le ministère américain des Transports a publié de nouvelles règles relatives aux animaux de soutien émotionnel. Cette règlementation a pour but de prévenir les abus des passagers souhaitant voyager avec un animal sans s’acquitter des frais de transport applicables.

À ce jour, un certain nombre de compagnies aériennes ont adopté ces nouvelles dispositions, notamment Delta Air Lines, United Airlines, Southwest Airlines Co. et American Airlines. Elles exigent dorénavant une preuve attestant que l’animal a été médicalement reconnu comme un compagnon de soutien émotionnel.

Conditions de transport

Les exigences sont globalement les mêmes pour tous les voyageurs entrant ou se déplaçant aux États-Unis. Seuls les chiens et les chats sont généralement admis, et chaque passager ne peut transporter qu’un seul animal de soutien émotionnel. En ce qui concerne les chiens, ils doivent être âgés d’au moins 12 semaines et avoir été vaccinés contre la rage. Il est nécessaire d’attendre 28 jours avant de voyager après une première vaccination antirabique. Les chats n’ont pas besoin d’être vaccinés contre la rage pour entrer aux États-Unis, bien que cela puisse être obligatoire dans plusieurs États.

L’animal doit également être propre, dressé, bien élevé et suffisamment petit pour être glissé sous le siège devant vous ou faire le trajet sur vos genoux. L’animal doit également être en bonne santé. Conformément aux règles de sécurité en vigueur dans les avions, les animaux ne doivent pas voyager à proximité d’une sortie de secours ni gêner le passage dans les allées. Il leur est également interdit d’occuper un siège ou de manger sur les plateaux.

Les règles ayant récemment été modifiées, il est impératif de vérifier les politiques des différents transporteurs avant la date de votre voyage. Si vous n’êtes pas sûr de la règlementation en vigueur concernant les animaux d’assistance, contactez votre compagnie aérienne pour en savoir plus.

Animaux de grande taille

Les animaux sont parfois trop grands pour être transportés en cabine, même s’il s’agit d’animaux d’assistance ou de soutien émotionnel. Dans ce cas, vous pouvez vous tourner vers un autre vol disposant d’options de sièges compatibles, faire voyager votre compagnon en soute ou lui réserver un siège. Pour éviter les surprises de dernières minutes, pensez à transmettre des informations détaillées à la compagnie aérienne au moment de la réservation et à bien lui spécifier la taille de l’animal.

Comportement des animaux de compagnie à bord

La sécurité des passagers est la priorité de toutes les compagnies aériennes. De ce fait, tout comportement qui se révèlerait intimidant ou dangereux (morsure, tentative de morsure, grognements, aboiements ou comportement agressif) peut justifier un refus de transporter votre animal en cabine. Les membres du personnel de la compagnie aérienne observeront son comportement dès votre arrivée à l’aéroport. S’ils pensent qu’il peut porter atteinte à la sécurité du vol, ils sont en droit de le considérer comme un animal de compagnie et non comme un animal d’assistance. Dans ce cas, votre compagnon voyagera certainement en soute et vous devrez probablement vous acquitter de frais supplémentaires.

Préavis et formulaires

Pour pouvoir voyager avec un animal de soutien émotionnel en cabine, un certain nombre de formulaires doivent être remplis et envoyés à la compagnie aérienne au moins 48 heures avant le vol.

Ces documents comprennent généralement un formulaire de santé ou un dossier vétérinaire contenant des informations actualisées. Il vous sera aussi probablement demandé de remplir un formulaire concernant le caractère de votre compagnon ou de fournir un certificat médical émanant d’un professionnel du comportement animal certifiant que sa présence à bord ne risque pas de contrevenir à la règlementation du transporteur. Ces documents devront être placés dans votre bagage à main afin de pouvoir les présenter au personnel de la compagnie aérienne ou de l’aéroport en cas de contrôle.

D’autres restrictions peuvent être mises en place pour assurer la sécurité et le confort de l’animal et des passagers. Par exemple, certaines compagnies aériennes n’autorisent pas les animaux de compagnie en cabine entre mai et septembre en raison de la chaleur. Renseignez-vous avant de définir votre itinéraire.

Conclusion

Les nouvelles restrictions en vigueur compliquent grandement le transport des animaux domestiques, surtout s’il s’agit d’espèces peu communes. Si vous voyagez pour une courte période, il peut donc être judicieux d’envisager une autre solution. Vous pourriez, par exemple, confier l’animal à un ami, à un membre de votre famille ou à un refuge. Ces options seraient probablement moins traumatisantes pour votre compagnon, les voyages en avion pouvant s’avérer particulièrement éprouvants. Toutefois, si vous n’avez pas d’autre choix, pensez à prendre contact avec le transporteur et votre vétérinaire avant de réserver votre vol pour les États-Unis afin de connaître toutes les restrictions qui s’appliquent.

Si vous êtes titulaire d’un passeport émis par un pays éligible à l’exemption de visa et que vous souhaitez obtenir une autorisation ESTA à des fins touristiques, professionnelles, médicales ou de transit, commencez dès maintenant à remplir votre demande ou visitez la FAQ pour en savoir plus sur l’ESTA

Faites une demande d'ESTA

Partager

FacebookTwitterYoutube

Faites une demande d'ESTA

L’ESTA est une autorisation de voyage obligatoire pour les voyageurs se rendant aux États-Unis par la mer ou par les airs pour un séjour touristique, de transit ou d’affaires de moins de 90 jours.

Faites une demande d'ESTA