Quelles sont les différentes catégories de visas et d’exemptions de visa pour les États-Unis ?

Publié: Mar 23, 2020, Édité: Mar 23, 2020 | Mots clés: Exigences ESTA, Éligibilité ESTA, Exigences de visa pour les États-Unis

Introduction

Les ressortissants étrangers en visite aux États-Unis devront obtenir un visa ou une dispense de type ESTA. Pour obtenir un visa, il est généralement nécessaire de soumettre un formulaire et une photo d’identité en ligne et de payer des frais non remboursables avant de se rendre à un rendez-vous fixé dans une ambassade (pour les demandeurs âgés de 14 à 79 ans). La procédure d’exemption de visa se déroule quant à elle entièrement en ligne. Le demandeur aura également moins de renseignements personnels à fournir et n’aura pas besoin de se déplacer à l’ambassade pour assister à un rendez-vous. Cet article présente les catégories de visa les plus courantes ainsi que le Programme d’exemption.

Catégories de visas pour les États-Unis

Les visas pour les États-Unis se divisent en deux catégories distinctes : les visas d’immigrant et de non-immigrant. Les principales différences entre les deux se situent au niveau du motif du voyage et de la durée du séjour. Ainsi, un ressortissant étranger souhaitant vivre aux États-Unis pour une durée indéterminée doit demander un visa d’immigrant. Au contraire, toute personne souhaitant effectuer une visite de courte durée à des fins touristiques, professionnelles, scolaires, médicales, familiales ou autres devra obtenir un visa de non-immigrant.

L’obtention d’un visa n’implique pas d’être automatiquement autorisé à entrer sur le territoire. En effet, ce document constitue simplement la preuve qu’un fonctionnaire du consulat ou de l’ambassade a jugé la demande recevable pour un motif précis. Quoi qu’il arrive, c’est aux agents du Service des douanes et de la protection des frontières (CBP) de décider, au point d’entrée, si le demandeur peut être autorisé à entrer aux États-Unis en vertu des lois sur l’immigration en vigueur.

Visas d’immigration pour les États-Unis

Les ressortissants étrangers qui souhaitent s’installer aux États-Unis doivent obtenir un visa d’immigrant. Pour ce faire, il est nécessaire de déposer une demande auprès des Services de la citoyenneté et de l’immigration (USCIS). Bien que les personnes pouvant justifier de compétences particulières ou les investisseurs n’en aient généralement pas besoin, la plupart des candidatures doivent être parrainées, par un employeur ou un parent par exemple.

Plusieurs types de visas entrent dans la catégorie des visas d’immigrant.

  • Les parents, les conjoints et les fiancés des citoyens américains ou des personnes résidant légalement et de manière permanente aux États-Unis peuvent demander un visa familial.
  • Les candidats à l’adoption peuvent faire une demande de visa d’adoption internationale.
  • Les investisseurs disposant d’un capital minimum d’un million de dollars (ou de la moitié s’ils investissent dans une zone défavorisée) peuvent demander un visa d’investisseur.
  • Les employeurs souhaitant faire appel à des collaborateurs étrangers et ayant obtenu l’approbation ministère du Travail peuvent faire une demande de visa de travail.

Une fois approuvée, la demande est transmise au consulat local ou à l’ambassade à l’étranger, où le document sera délivré. Les titulaires devront ensuite présenter leur visa d’immigrant aux agents du CBP à leur entrée sur le territoire.

Visas de non-immigrant

Les ressortissants étrangers prévoyant d’effectuer un court séjour aux États-Unis pour des raisons touristiques, médicales, professionnelles ou scolaires doivent demander un visa de non-immigrant. Pour ce faire, ils doivent soumettre un formulaire ainsi que des pièces justificatives dépendant de l’objet de leur voyage et du type de visa demandé en s’adressant au consulat ou à l’ambassade de leur lieu de résidence.

Pour ce qui est des voyages d’affaires, les professionnels souhaitant assister à une convention, organiser des réunions ou mener des négociations aux États-Unis peuvent demander un visa de visiteur (B-1). Les étudiants admis au sein d’un cursus scolaire ou d’un programme de parrainage peuvent solliciter :

  • un visa d’étudiant pour suivre un cursus universitaire (catégorie F) ;
  • un visa d’étudiant pour suivre une formation à caractère professionnel (M) ;
  • un visa de stagiaire (J) pour participer à un programme d’échange reconnu.

Les touristes, les personnes voyageant pour des raisons médicales et les étudiants qui n’entrent pas dans les catégories mentionnées ci-dessus (en cas de cours n’ouvrant pas droit à des crédits universitaires par exemple) peuvent faire une demande de visa de visiteur (B-2), également appelé visa de tourisme.

Les voyageurs qui ne font que passer aux États-Unis sur leur route vers un autre pays ont besoin d’un visa de transit (C). Toutefois, même en cas de séjours de courte durée, les personnes souhaitant rendre visite à des amis ou effectuer toute activité de loisirs doivent obtenir un visa de visiteur (B).

Visas spéciaux pour les immigrants et autres catégories de visas

Selon le motif de leur voyage, les visiteurs sont susceptibles de pouvoir solliciter d’autres types de documents, notamment les visas suivants :

Visa de Diversité – Le Programme de Visa de Diversité, par exemple, est ouvert aux citoyens d’un certain nombre de pays historiquement peu représentés aux États-Unis. L’inscription à l’un des deux programmes, DV-2021 ou DV-2022 est gratuite.

Visa pour les voyages officiels ou diplomatiques – Les chefs d’État ou de gouvernement (par exemple, les présidents et les Premiers ministres) peuvent demander un visa A-1. Les ambassadeurs, les consuls, les ministres, les membres du gouvernement, les représentants des délégations de l’UE et de l’UA, ainsi que leurs proches, peuvent généralement obtenir un visa A-1 ou A-2. Les fonctionnaires, certains responsables militaires, les membres du personnel de l’UE ou de l’UA, ainsi que leurs proches ou les personnes à leur charge, peuvent demander un visa A-2.

Visa pour les employés des organisations internationales – Les visas de type G-1 à G-4 peuvent être délivrés aux personnes travaillant pour des organisations internationales, y compris les fonctionnaires et les membres de leur famille proche. Le visa G-5 peut être accordé aux employés personnels des détenteurs d’un visa de type G-1 à G-4. Les employés et les représentants des États membres de l’OTAN ainsi que leurs proches peuvent demander un visa NATO-1 à NATO-6. Leurs employés personnels peuvent quant à eux solliciter un visa NATO-7.

Visa temporaire pour les travailleurs religieux – Pour remplir les conditions d’admissibilité du visa temporaire de travailleur religieux (R-1) les requérants doivent avoir travaillé pendant au moins deux ans pour la même organisation religieuse et prévoir d’œuvrer aux États-Unis en tant que pasteur ou représentant officiel de cette organisation, au moins à temps partiel, pendant toute la durée de leur séjour aux États-Unis.

Visa pour les membres d’équipage – Les pilotes et membres d’équipage des vols commerciaux, les capitaines, les ingénieurs et certains membres de l’équipage des navires, les sauveteurs, le personnel de cuisine et de service ainsi que le reste du personnel travaillant sur les bateaux de croisière, dont les stagiaires en formation, peuvent demander un visa de membre d’équipage (D). Les requérants doivent toutefois démontrer de leur intention de quitter les États-Unis dans les 29 jours suivant leur entrée sur le territoire pour qu’il leur soit délivré.

Visa pour les réfugiés et demandeurs d’asile – Les personnes ayant obtenu l’asile ou le statut de réfugié aux États-Unis peuvent faire une demande de regroupement familial pour leur conjoint et leurs enfants non mariés à l’aide du formulaire I-730.

Programme d’exemption de visa

Le Programme d’exemption de visa du ministère de la Sécurité intérieure (Department of Homeland Security ou DHS) permet d’effectuer des séjours de 90 jours maximum aux États-Unis. Les ressortissants de 39 pays sont actuellement admissibles et peuvent demander leur autorisation de voyage en ligne via le système électronique d’autorisation de voyage (ESTA). Toutefois, sachez que ce document ne peut pas être renouvelé et n’ouvre pas droit à une prolongation de séjour.

Les personnes intéressées doivent remplir un formulaire en ligne et répondre à toutes les questions pertinentes au regard de leur situation. Bien que le traitement des dossiers puisse parfois prendre jusqu’à 72 heures, la plupart des demandes sont traitées dans les quelques minutes qui suivent l’envoi du formulaire.

Une fois approuvée, l’autorisation ESTA peut être utilisée à des fins touristiques, professionnelles et de transit. Les titulaires d’un ESTA ne sont toutefois pas autorisés à travailler ni à assister à des cours ouvrant droit à des crédits universitaires. Pour que la demande soit acceptée, il est nécessaire de présenter un billet aller-retour émis par un transporteur conforme aux normes de l’ESTA ayant signé l’accord relatif au Programme d’exemption de visa. Les voyageurs dont la demande a été refusée peuvent solliciter un visa.

Conclusion

Les visas d’immigrant et de non-immigrant pour les États-Unis se subdivisent en de nombreuses catégories distinctes. Cet article nous a permis de présenter les plus courants d’entre eux ainsi que les principaux critères d’admissibilité appliqués. Dans tous les cas, il est conseillé aux voyageurs admissibles prévoyant d’effectuer des séjours de tourisme, d’affaire ou de transit de moins de 90 jours de commencer par solliciter une autorisation de voyage électronique dans le cadre de l’ESTA.

Si vous êtes titulaire d’un passeport émis par un pays éligible à l’exemption de visa et que vous souhaitez obtenir une autorisation ESTA à des fins touristiques, professionnelles, médicales ou de transit, commencez dès maintenant à remplir votre demande ou visitez la FAQ pour en savoir plus sur l’ESTA

Faites une demande d'ESTA