Les plus beaux sites à visiter aux États-Unis

Publié: Jul 26, 2021, Édité: Jul 26, 2021 | Mots clés: ESTA pour les entreprises, ESTA pour le tourisme

Les États-Unis comptent de nombreux sites célèbres offrant aux visiteurs un aperçu de l’histoire et de la culture du pays. Voici 10 sites incontournables à envisager pour votre itinéraire. Comme toujours, les voyageurs internationaux sont invités à vérifier régulièrement les restrictions de séjour sur le site Web de leur ambassade américaine locale afin d’obtenir des informations actualisées.

La Maison-Blanche, Washington DC

La Maison-Blanche, résidence du président des États-Unis, se trouve à Washington DC. Le bâtiment, achevé en 1800, a été conçu par James Hoban. Il est situé au 1600 Pennsylvania Avenue et est ouvert à tous les visiteurs qui le souhaitent. Pour pouvoir s’y rendre, les résidents américains doivent toutefois faire une demande auprès de leur représentant au Congrès. Les visiteurs étrangers doivent quant à eux déposer une demande auprès de l’ambassade américaine de leur pays de résidence. Ces mesures ont pour objectif d’assurer la sécurité de tous. Dans ce contexte, l’administration peut être amenée à vérifier les antécédents de tous les potentiels visiteurs.

Le Capitole, Washington DC

Le bâtiment du Capitole, à Washington DC, est le siège du Congrès des États-Unis. Conçu par William Thornton, il a été achevé la même année que la Maison-Blanche, en 1800. La visite du Capitole est gratuite, mais s’agissant d’une attraction populaire, mieux vaut réserver bien à l’avance. Il est également possible d’assister à une session du Congrès. Cette option n’est toutefois pas incluse dans le billet d’entrée et doit être organisée séparément. Parmi les autres points forts de la visite figurent le jardin botanique et la bibliothèque du Congrès.

Le Lincoln Memorial, Washington DC

Situé dans le National Mall à Washington DC, le Lincoln Memorial abrite une statue de six mètres de haut représentant l’ancien président Abraham Lincoln, assis, le regard pointant vers le Washington Monument. Il a été achevé en 1922 par Henry Bacon et Daniel Chester French. Les 36 colonnes qui entourent la statue représentent les États de l’Union au moment de la mort de Lincoln. Le monument est ouvert 24 heures sur 24 et tout le monde peut le visiter, même s’il est évident qu’il y a souvent foule. Les visites nocturnes ou effectuées tôt le matin sont réputées plus tranquilles.

La statue de la Liberté, New York

La statue de la Liberté est l’un des monuments les plus célèbres des États-Unis et un symbole reconnu de l’Amérique du Nord dans le monde entier. Lady Liberty a été offerte aux Américains par la France en 1886. Elle est située sur Liberty Island. Des ferries effectuent des liaisons régulières depuis Battery Park pour permettre aux visiteurs de la contempler de plus près. Il est possible de se rendre au sommet de la statue, à l’intérieur de la couronne, mais pour en profiter, vous devrez acheter les billets bien en amont. En haute saison, les visites sont parfois complètes jusqu’à 6 mois à l’avance. De plus, elles sont limitées à 240 personnes par jour. La montée des 354 marches jusqu’au sommet est une aventure en soi. Les visiteurs qui ne souhaitent pas relever le défi peuvent néanmoins profiter du piédestal, à la base de la statue. Un ascenseur permet d’y accéder, mais les billets doivent également être réservés à l’avance.

One World Trade Center, New York

Le One World Trade Center, à New York, est situé à l’emplacement des anciennes tours jumelles et constitue désormais le plus haut bâtiment des États-Unis. Conçu par David Childs et achevé en 2013, le bâtiment est aussi le septième plus haut du monde à ce jour. L’observatoire One World, au sommet de l’édifice, offre une vue imprenable sur New York, tandis que le mémorial et le musée du 11 septembre rendent un hommage émouvant à tous ceux qui ont perdu la vie en 2001. Au niveau de l’observatoire, vous pouvez également découvrir le Sky Portal, un plancher d’écrans HD transmettant des images des rues de New York en contrebas.

Le parc national du Grand Canyon, Arizona

Le Grand Canyon est un site naturel de plus de 445 km de long et vieux de 5 à 6 millions d’années. Il peut être observé depuis différents endroits, les plus connus étant Lipan Point sur la rive sud et Guano Point sur la rive ouest. Les tours en hélicoptère constituent un mode de visite original, certains appareils atterrissant même au fond du Canyon. Sur la rive ouest on trouve également le Skywalk, une plateforme en verre qui surplombe le site.

Le mémorial national du mont Rushmore, Keyston, Dakota du Sud

Située dans les Black Hills du Dakota du Sud, cette sculpture monumentale en granit de 18 mètres de haut représente les visages des anciens présidents Abraham Lincoln, Théodore Roosevelt, George Washington et Thomas Jefferson. Le mont Rushmore a principalement pris forme sous la main de l’artiste Gutzon Borglum. Sa réalisation a duré 14 ans, de 1927 à 1941. On accède au site en traversant l’Avenue of Flags et ses drapeaux de tous les États et territoires du pays. Elle mène à la Grand View Terrace, d’où vous pourrez admirer une vue dégagée sur le mont Rushmore.

Le parc national de Yellowstone, Wyoming, Montana et Idaho

Fondé en mars 1872, le parc national de Yellowstone est situé à cheval entre les États de l’Idaho, du Wyoming et du Montana. Avec près d’un demi-million d’hectares à explorer, il offre aux visiteurs de nombreuses possibilités. L’une de ses attractions les plus célèbres est le geyser Old Faithful, qui entre en éruption toutes les 90 minutes environ. Yellowstone abrite également son propre « Grand Canyon », des lacs et les terrasses calcaires de Mammoth Hot Springs. Le parc se prête également à un grand nombre d’activités de plein air telles que la randonnée, le camping, le rafting ou la pêche. Il est toutefois difficile de visiter Yellowstone au cours d’une simple excursion d’une journée. On estime en effet qu’il faut y rester au moins trois jours.

Le parc national de Yosemite, Californie

Fondé en 1890, le parc national de Yosemite est situé en Californie. Il couvre une superficie de 300 000 hectares et abrite plusieurs curiosités naturelles, dont la plus haute chute d’eau d’Amérique du Nord : Yosemite Falls. Ses nombreux sentiers, dont le Mist Trail, le Panorama Trail ou le Four Mile Trail se prêtent particulièrement à la randonnée. En hiver, le parc de Yosemite propose aux visiteurs des activités de saison comme la luge, le patinage et le ski.

Le parc national de Rocky Mountain, Colorado

Situé dans le Colorado, le parc national des Rocheuses, fondé en 1915, s’étend sur 107 800 hectares. L’une des attractions phares du parc est la ligne continentale de partage des eaux (The Continental Divide), qui délimite les cours d’eau se jetant dans l’océan Arctique de ceux qui se dirigent vers l’océan Pacifique. Le camping y est une activité populaire. Vous pouvez notamment vous installer sur le terrain de Moraine Park, facile d’accès, ou choisir celui de Long's Peak, situé au sommet d’une montagne.

De quoi ai-je besoin pour entrer aux États-Unis ?

Les ressortissants étrangers qui souhaitent entrer aux États-Unis par voie maritime ou aérienne doivent d’abord obtenir une autorisation ESTA ou un visa. L’ESTA est une autorisation de voyage pouvant être délivrée pour des séjours touristiques ou d’affaires d’une durée maximale de 90 jours. Le visa de visiteur B1/B2 peut également être utilisé à des fins de tourisme ou d’affaires, mais il permet généralement de rester jusqu’à 180 jours sur le territoire. Il existe plusieurs autres types de visas répondant à des objectifs spécifiques. Il est conseillé aux voyageurs d’effectuer leur demande d’autorisation ESTA au moins 72 heures avant leur départ, mais le plus tôt sera le mieux.

Conclusion

Ces 10 incontournables ne constituent que quelques-uns des nombreux sites d’intérêt des États-Unis. Mais si vous n’êtes pas un citoyen canadien ou américain, vous aurez besoin d’une autorisation ESTA ou d’un visa pour les visiter. Alors, n’oubliez pas de vous informer des dernières restrictions de voyage afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Si vous êtes titulaire d’un passeport émis par un pays éligible à l’exemption de visa et que vous souhaitez obtenir une autorisation ESTA à des fins touristiques, professionnelles, médicales ou de transit, commencez dès maintenant à remplir votre demande ou visitez la FAQ pour en savoir plus sur l’ESTA

Faites une demande d'ESTA

Partager

FacebookTwitterYoutube

Faites une demande d'ESTA

L’ESTA est une autorisation de voyage obligatoire pour les voyageurs se rendant aux États-Unis par la mer ou par les airs pour un séjour touristique, de transit ou d’affaires de moins de 90 jours.

Faites une demande d'ESTA